METHODE FELDENKRAIS

Cette technique travaille sur le mouvement et la posture, faisant appel, dans certains cas, au massage, pour améliorer fonctionnement physique et bien être psychologique.

Elle s’appuie sur l’idée que des mauvaises habitudes posturales et des schémas de mouvement peuvent avoir des répercussions sur le corps et l’esprit. Améliorer la posture et la mobilité influence positivement l’image et la conscience de soi et , par conséquent, la santé générale. La méthode est utilisée dans le cadre d’une réadaptation physique suite à une blessure ou une maladie.

Origine

MOSHE1Moshe Feldenkrais, physicien israélien, ingénieur en mécanique et ceinture noire de judo, élabore la technique qui porte son nom dans les années 40 après une sérieuse blessure au genou. Souhaitant trouver une alternative moins invasive à la chirurgie préconisée, il étudie le système nerveux humain. Sa formation scientifique et ses connaissances en art martiaux lui servent à concevoir une technique douce de mouvements. Ses douleurs diminuent, il retrouve l’usage de son genou et une mobilité normale.

En quoi peut elle m’aider ?

Aujourd’hui, sa méthode est pratiquée à travers le monde et soulage un large éventail de maux :

  • douleurs musculaires et articulaires,
  • lombalgies,
  • anxiété,
  • dystonie (contractions musculaires involontaires dans une ou plusieurs parties du corps, entrainant torsions ou distorsions),
  • problèmes d’équilibre,
  • sclérose en plaques,
  • trouble de l’alimentation…

Des athlètes, acteurs, musiciens et danseurs ont affirmé que la méthode Feldenkrais les avait aidés à améliorer leurs performances.

Pratique et traitements

S’appuyant sur les principes de physique et de biomécanique, elle entend redonner une fonctionnalité physique complète en améliorant l’aisance et l’amplitude de mouvement, la souplesse et la coordination. Le praticien guide son élève dans l’exécution de mouvement doux et l’amène à mieux sentir les difficultés rencontrées en bougeant. L’élève prend peu à peu conscience de ses schémas neuromusculaires habituels et apprend de nouvelles façons de se mouvoir. Les mouvements quotidiens deviennent plus gracieux, détendus et efficaces.

Cette méthode d’éducation somatique se pratique en séances individuelle, ou en groupe, mais les deux types peuvent être associés.

  • La « prise de conscience par le mouvement » est une technique verbale utilisée en groupe. Elle comporte une série de leçons durant lesquelles le praticien guide les élèves dans un enchainement très lent de mouvements quotidiens, axé sur un thème, comme s’assoir ou s’allonger sur le sol, se lever, s’assoir sur une chaise et atteindre un objet. L’objectif est de les aider à prendre conscience de leur façon de bouger et de remplacer les schémas de mouvements inconfortables par d’autres procurant une sensation de mieux-être et améliorant la coordination et la souplesse.
  • L’ « intégration fonctionnelle », est une technique de toucher, non verbale, individualisée. Le praticien guide par un toucher les mouvements de l’élève. Des séances en piscine chauffée sont possibles. Le but de cette rééducation manuelle est d’amener l’élève à découvrir des schémas de mouvement naturels et confortables.

Références

Livres

Énergie et bien-être par le mouvement, aux éditions Dangles,

Sites internet

Association française des praticiens de la méthode Feldenkrais

Vidéo

Présentation de la méthode Feldenkrais dans une émission à la télévision sur le bien-être

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Sabaz dit :

    Pourquoi ne pas avoir dit a la television du bien etre que Moshe Feldenkrais est Israelien, comme ils mentionne dans l’article et partout dans sa biographie. La dame en question s’est sentis genee – de plus quand on parle de francais en generale on ne parle pas de gaulois . Moshe Feldenkrais est Israelien et juif et physicien israélien – juif. Il ne faut pas avoir peur des mots et de l’histoire! Moshe Feldenkrais , ingénieur en mécanique et ceinture noire de judo, élabore la technique qui porte son nom dans les années 40 après une sérieuse blessure au genou. Souhaitant trouver une alternative moins invasive à la chirurgie préconisée, il étudie le système nerveux humain. Sa formation scientifique et ses connaissances en art martiaux lui servent à concevoir une technique douce de mouvements. Ses douleurs diminuent, il retrouve l’usage de son genou et une mobilité normale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *