POINTS SHU DU DOS

Ils sont considérés comme des robinets de purge de l’ensemble de la circulation énergétique. Ils permettent donc, grâce à leur action directe et indirecte sur les méridiens, de les équilibrer sur le plan énergétique.

Point de drainage pour les organes des méridiens concernés, ils calment l’organe. Les points Shu du dos sont des points particulièrement importants pour le traitement des maladies chroniques.

Ces points se situent sur le dos et sont positionnés sur le méridien de la Vessie. Comme pour les points Mu, les points Shu douloureux représentent une sonnette d’alarme qui témoigne d’une fonction mal harmonisée. On peut donc l’utiliser pour le diagnostic.

L’idéogramme « Shu » signifie « transporter ». Ils transportent le Qi aux viscères. Chaque viscère Yin et Yang a un point Shu. Comme pour les points Mu, les points Shu sont utilisés dans une pratique générale complète. Tous les points doivent être massés.

En pratique, ces points produisent généralement un effet plus puissant et plus immédiat que les points Mu antérieurs.

Les points Shu du dos sont de nature Yang et s’utilisent surtout pour tonifier le Yang. À ce titre, Ils sont donc très utiles lorsque le malade est très fatigué, épuisé, ou déprimé. Malgré cela, on peut les utiliser dans les vides de Yin car ils agissent également sur l’organe des sens ou le tissu que le viscère Yin correspondant gouverne. (voir les 5 Éléments)

Les Points Shu sont complémentaires avec les points MU qui se trouvent sur la face avant.

.

POINTS SHU ET CORRESPONDANCES DES MÉRIDIENS

points shu du dos

.

POINTS SHU ET POINTS IMPORTANTS DU DOS

points shu et important du dos

points shu meridien de la vessie

.

EXEMPLES NON EXHAUSTIFS DE L’UTILISATION DES POINTS

Une sensibilité des points ci-dessous peut traduire ou servir :

13 V « Feishu »

  • à stimuler les fonctions de descente et diffusion du Poumon
  • à traiter l’asthme et la toux

15 V « Xinshu »

  • à disperser le Feu du Cœur

18 V « Ganshu »

  • à traiter une pathologie de Plénitude du Foie
  • à traiter une affection oculaire

21 V « Weishu »

  • un cas de troubles gastriques
  • un cas d’éructations, de nausées ou de vomissements

23 V «  »Shenshu »

  • traiter une affection aux oreilles
  • s’utilise dans tous les cas de vide du Rein, quels qu’ils soient, mais surtout dans le vide de Yang du Rein car il tonifie fortement le Rein.

28 V « Pangguangshu »

  • à traiter des troubles vésicaux

AUTRES POINTS IMPORTANTS DU MÉRIDIEN DE LA VESSIE À UTILISER AVEC LES POINTS SHU

Par exemple, on peut utiliser 41 V « Pohu », pour traiter des problèmes émotionnels graves liés à la tristesse ou au chagrin qui affectent le Poumon.

On peut avoir recours au 44 V « Shentang », pour traiter les problèmes émotionnels liés au Cœur et caractérisés par de l’angoisse et des insomnies, surtout en cas de Feu du Cœur ou de Chaleur Vide du Cœur.

On peut utiliser le 47 V « Hunmen », pour aider un individu à trouver un sens à sa vie. En effet ce point est précieux pour traiter certaines formes de dépression, lorsque le malade est désorienté et incapable d’organiser sa vie. Ce point est également efficace dans le traitement d’autres problèmes émotionnels liés au Foie qui se manifeste par des modifications brusques de l’humeur, un sentiment de frustration, du ressentiment, et de la colère.

Le 49 V « Yishe » permet de soigner des malades qui souffrent de surmenage intellectuel.

On peut utiliser le 52 V « Zhishi » dans le cas d’un vide de Rein qui se manifeste par une fatigue extrême, de la dépression, un manque de volonté, et un sentiment d’impuissance et de désespoir.

L’action de ces points est encore plus importante, s’ils sont associés aux points Shu du dos correspondant du viscère Yin concerné, comme par exemple, V23 « Shenshu » et V52 « Zhishi », dans les pathologies du Rein.

.

Le point 43 V « Gaohuangshu » vient de Gaohuang »  désignant la localisation de toute maladie chronique très difficile, voire impossible à traiter. Ce point s’utilise donc dans les pathologies chroniques, en particulier les pathologies chroniques du Poumon et plus particulièrement les vides de Yin du Poumon. Historiquement, il servait à traiter la tuberculose pulmonaire.

.

SOURCES

Diagnostic en MTCLe Diagnostic en Médecine Chinoise de Giovanni Maciocia

Edition Satas

.

.

precis d'acuponcture chinoisePrécis d’Acuponcture Chinoise

Editions Dangles

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Liliane Sibilet dit :

    ou trouver a Annecy un bon praticien pour ces soins

  2. roques dit :

    Attention, Le 1° shéma (qu’on retrouve facilement sur le net) est très clair. mais faux!
    Je l’ai utilisé au début de mes études, et certains points ne sont pas à la bonne place.
    Dommage.
    Le reste de l’article est une bonne synthèse, claire et rapide.

    • Theo dit :

      En effet, j’avais trouvé ce schéma sur le net et me suis laissé berner par tant de précision sans prendre le temps de vérifier chaque point.
      Mea culpa.
      Je le retire immédiatement de l’article. Merci pour votre message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *