LE TAO

Le taoïsme, 道教 dào jiào, enseignement de la Voie, est à la fois une philosophie et une religion. Plongeant ses racines dans la Chine profonde et dans le chamanisme ancien, il se réfère à des croyances très anciennes, et se fonde principalement sur le Dao De Jing « Tao te King » de Laozi « Lao-Tseu« .

paysage chinoisAu 12ème siècle, le taoïsme va subir une division. D’une part, le taoïsme religieux qui s’accorde plus à des réflexions sur l’immortalité et, d’autre part, le taoïsme philosophique basé sur le principe de la raison suprême.

L’absence d’action et le retour à l’origine des choses sont les deux axes prédominants dans cette discipline. Il fait également entrer en jeu les principes de yin et de yang.

Le taoïsme est une discipline qui prend avant tout conscience de l’individu, de sa vie spirituelle et de sa conscience.

L’objectif de cette discipline reposant sur la recherche d’une harmonie avec la nature et l’univers et du respect de soi.

Cette pensée sous-tend de nombreux domaines de la culture chinoise, dont la médecine, les arts martiaux, la divination, la guerre (défensive : le taoïsme est essentiellement pacifiste) et la pratique sexuelle comme lieu privilégié de l’échange et de l’équilibrage des énergies au sein du corps humain. Les taoïstes de l’antiquité visaient ainsi l’immortalité ou au moins la santé.

Le taoïsme relève d’une mystique quiétiste, ancêtre du zen japonais, il prône une éthique libertaire.

Comme l’hindouisme et le bouddhisme, le Taoïsme s’occupe de la sagesse intuitive plutôt que de la connaissance rationnelle. Reconnaissant les limites et la relativité du domaine de la pensée rationnelle, le taoïsme est, fondamentalement, un moyen de se libérer de ce monde et, à cet égard, on peut le comparer aussi aux voies du yoga ou du Vedanta dans l’hindouisme, ou à l’Octuple Sentier du bouddha.

Il est intéressant mais aussi surprenant de noter qu’à l’époque même ou Lao Tseu et ses disciples développaient leur conception du monde, les traits essentiels de cette conception taoïste furent également enseignés en Grèce par un homme dont nous ne connaissons les enseignements que partiellement et qui fut et demeure très souvent mal compris. Ce « taoïste » grec était Héraclite d’Ephese.

Contrairement au confucianisme « le coté yang », philosophie humaniste officielle insérant l’homme dans un univers avant tout moral et social, qui est basée sur une conduite stricte, le taoïste « le coté yin » se conduit « comme un fou inspiré », un individualiste qui se tient loin du monde et qui atteint directement l’unité avec la Voie, l’équilibre suprême.

Dans la Voie, tout doit se développer spontanément, sans contrainte ni friction ni effort ni but précis.

Concept du Tao

Le mot Tao signifie « voie ».

L’homme et le monde y forme une unité indissoluble et s’influencent mutuellement.

taoLa différence essentielle entre le Tao et le concept de Dieu est que Dieu engendre le monde en le créant tandis que le Tao l’engendre sans le créer, c’est-à-dire en le « faisant devenir ».

Selon le taoïsme, il est le principe premier qui embrasse toutes choses et engendre tous les phénomènes. Vivre en accord avec le Tao, c’est vivre en accord avec les lois universelles. Le bonheur humain est réalisé lorsque les hommes suivent l’ordre naturel, agissant spontanément et faisant confiance à leur connaissance intuitive.

Tao Te King

Le Tao Te King « le livre de la voie et de la vertu » exprime le Tao par de nombreux aphorismes :

« Trente rayons convergents, réunis au moyeu, forment une roue ; mais c’est son
vide central qui permet l’utilisation du char »

« Les vases sont fait d’argile, mais c’est grâce à leur vide que l’on peut s’en
servir ».

« Une maison est percée de porte et de fenêtres, et c’est leur vide qui la rend
habitable » (Tao Te King, 11).

« L’homme se règle sur la terre, la terre se règle sur le ciel, le ciel se règle
sur le Tao. Le Tao n’a d’autre loi que lui-même » (Tao Te King, 25).

tao te chingIl comprend près de 5000 idéogrammes.

D’après la légende, Laozi « Lao Tseu », consterné par la décadence de la dynastie des Zhou, aurait décidé de quitter le monde et se serait alors dirigé vers le paradis des Immortels, monté sur un bœuf. A la passe de Han Kou, à la frontière indienne, Le gardien, Yin Xi, reconnaissant en lui un homme sage, aurait exigé de Laozi comme droit de passage qu’il lui fasse part de son enseignement.

C’est ainsi que le Daodejing « le Tao Te King, le Livre de la Voie et de la Vertu », aurait été dicté, en une nuit, avant que le vieux sage ne disparaisse à jamais. Certaines légendes disent qu’il aurait rencontré Bouddha et qu’il serait devenu son Maître et initiateur.

Vous pouvez télécharger gratuitement le texte chinois du Tao Te King, établi et traduit avec des notes critiques et une introduction par J.J.-L. Duyvendak et numérisé par Pierre Palpant sur le site de l’université du Québec à Chicoutimi :

TAO TÖ KING, LE LIVRE DE LA VOIE ET DE LA VERTU.

Lao Tseu

Lao TseuContemporain de Confucius et de Bouddha, Il est considéré comme le père fondateur du taoïsme. De sa vie et de son activité, nous ne savons presque rien avec certitude, ni même s’il vécut jamais.

Il est probable qu’il soit un philosophe anonyme entre le VI et le IVème siècle av. J-C. qui aurait fait passer son travail pour les écrits de ce sage légendaire. « Lao » et « Tseu » signifient respectivement « vieux » et « nourrisson ». Traduit aussi comme « vieux maître » ou « vénérable sage ».

Il serait né l’an 571 avant Jésus-Christ dans le pays de Chu en Chine centrale,et aurait été gardien des archives impériales dans la province actuelle du Honan au service de la Cour des Zhou, métier alors consacré à l’astrologie et à la divination. C’est au cours de cette période qu’il se serait instruit en lisant une grande quantité d’écrits. Il aurait ainsi acquis une vision profonde de la nature humaine et de la vertu suprême.

A lire

le tao de la physiqueLe Tao de la physique de Fritjof Capra aux édition Tchou

Le Dr Capra met à notre portée le langage de la physique et nous entraine dans un fabuleux voyage à travers l’univers des atomes et le monde de la sagesse orientale. Il fait table rase de notre représentation fragmentaire et mécaniste du monde. L’univers devient alors un tout cohérent et harmonieux.

.

tao te kingLe Tao Te King, traduit par Ma Kou aux édition Albin Michel.

Adaptation de l’antique sagesse à notre monde et à notre langage contemporains, paroles fascinantes, porteuses du secret spirituel de l’Orient.

.

.

taoismeTaoïsme, origines, croyances, rituels, fêtes, esprits et lieux sacré, de Jennifer Oldstone-Moore aux éditions Gründ.

.

.

.

la voie du taoLao Tseu, la voie du Tao de Tsai chih chung, en bande dessinée

.

.

.

Sources

D’après les cours de Rolland San Salvadore de 2005 à 2007 au Centre Shiatsu § Dô In.

Réactualisation de l’article de 2012

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *