ORIGINE DES BOLS CHANTANTS TIBÉTAINS 

Il n’existe pas de traces écrites permettant de dater avec précision l’apparition des bols chantants tibétains. Toutefois de nombreuses sources attestent que les bols chantants seraient apparus il y a environ 5000 ans en Mongolie. Les peuples nomades utilisaient alors les bols dans un contexte culinaire. Ces bols étaient alors fait en cuivre et martelés à la main. 

Quelques milliers d’années après, à la suite de découvertes sur les différents alliages de métaux, l’utilisation du laiton supplante le cuivre dans la conception des bols pour la cuisine. Puis des forgerons nomades mettent au point des alliages plus complexes donnant aux bols des qualités sonores nouvelles. 

Ce sont les chamans et prêtres de la religion bön, vivant dans la région de l’Himalaya, qui sont les premiers à remarquer les qualités vibratoires des bols chantants. Par la suite, la religion bön est supplantée par le bouddhisme tibétain.

Les bouddhistes affirmaient que les sons issus de ces bols possédaient de puissantes propriétés curatives. Les chamans d’aujourd’hui considèrent encore ces ensembles de sons, non pas comme une musique, mais comme une approche sacrée aux propriétés thérapeutiques.

C’est ainsi que se transmet alors la tradition des bols chantants au bouddhisme. 

La collaboration entre des forgerons népalais et tibétains donne naissance à la création de bols à l’alliage complexe, constitués de 7 métaux. Dans la tradition chamanique, les 7 métaux sont associés aux sept chakras, aux sept planètes du système solaire et aux 7 jours de la semaine.

L’argent correspond à la lune (lundi)

Le fer correspond à Mars (mardi)

Le mercure à la planète Mercure (mercredi) 

L’étain est associé à Jupiter (jeudi)

Le cuivre est associé à Vénus (vendredi)  

Le plomb est associé à Saturne (samedi)

L’or est associé au Soleil (dimanche)

Les bols fabriqués au Népal possèdent une plus grande composition de cuivre, ce qui leur donne une teinte différente de ceux du Tibet. Ces derniers possèdent, à leur tour, une plus grande concentration d’argent et d’étain.

En Occident, la découverte des bols chantants se fait à travers la musique contemporaine. Olivier Messiaen et John Cage sont les premiers compositeurs à intégrer des instruments de musique sacré tibétaine dans leurs oeuvres.

Puis dans les années 1970, lors de la vague New Age, les musiciens Henry Wolff et Nancy Hennings enregistrent pour la première fois un disque de bols chantants. En France, le pianiste et compositeur Alain Kremski construit une oeuvre autour de l’utilisation des bols chantants. 

C’est à partir de la seconde moitié du XX ème siècle que les bols tibétains commencent à être utilisés dans les médecines alternatives et la spiritualité. L’usage des bols chantants est aujourd’hui intégré parmi les nombreuses techniques de soins énergétiques que ce soit dans le Reiki, la médecine traditionnelle chinoise, la médecine tibétaine ou l’ayurveda.

LES BIENFAITS DU MASSAGE SONORE AUX BOLS TIBETAINS

Les bols chantants tibétains sont des objets mystérieux. Devenus très populaires en Occident depuis une vingtaine d’années. Cette méthode aide à dénouer les tensions corporelles, les blocages émotionnels, et problèmes psychiques. Les massages sonores contribuent également à activer le circulation sanguine et énergétique de façon à stimuler le système immunitaire.  La méthode de massage sonore la plus répandue en Europe a été développé par l’ingénieur et pédagogue allemand, PETER HESS. Elle est particulièrement populaire en Allemagne. De nombreuses études scientifiques ont été conduite en Allemagne, montrant les effets positifs de cette méthode pour lutter contre le stress et soulager le mental.

Selon les conceptions de la médecine traditionnelle chinoise, les massages par les bols agissent sur les méridiens en réequilibrant la circulation énergétique et en dénouant divers blocages. Ces massages permettent ainsi de renforcer le système immunitaire ou bien un organe affaibli. Le son nous remet en harmonie avec la voie du Tao, c’est à dire le juste chemin de la vie.

La technique des bols chantants peut être réalisée seule ou bien en complément d’une autre thérapie (acupuncture, ostéopathie, massage) afin d’amplifier les effets bénéfiques de cette dernière.

Selon le docteur Alfred Tomatis, le son n’a pas uniquement pour effet de produire du bien-être. Son action est bien plus vaste. Il touche notre propre système de perception, permettant de rétablir le lien avec nous-même et les autres. Il remet en marche le mouvement de la vie. 

COMMENT FONCTIONNE T’IL ?

Afin de se représenter le massage sonore, nous pouvons prendre l’image d’une pierre jetée sur un plan d’eau, provoquant des cercles concentriques de plus en plus larges.  Notre corps, composé à 70% d’eau, absorbe les ondes sonores. Le son se propage à l’intérieur de l’organisme et résonne dans notre corps entier jusque dans nos cellules. La circulation des ondes est plus intense dans notre cerveau, contenant davantage d’eau que dans le reste du corps.

EXPLICATION SCIENTIFIQUE

D’après le physicien Patrick Drouot, les sons émis par les bols produisent un ralentissement des ondes cérébrales. Ils contribuent à faire changer l’activité cérébrale en passant d’environ 20 hertz pour descendre à environ 8 -10 hertz. Ce nouveau régime de l’activité cérébrale correspond à un état méditatif. ll favorise la synchronisation des deux hémisphères du cerveau et renforce les capacités cognitives. 

EXPLICATION ÉNERGÉTIQUE

Selon la praticienne en Reiki et bols tibétains Marie-Rose Poujardieu :                                           

«Le corps émet un champ vibratoire et énergétique, qui se ré-harmonise au contact des ondes émises». 

La circulation de ces ondes dans l’organisme a l’effet d’un massage en profondeur du corps et de l’esprit. Ce massage a ainsi pour effet de détendre le corps, le soulager des douleurs musculaires et aider l’esprit à lâcher prise. 

Les massages sonores ont une action holistique, c’est à dire qu’ils agissent à la fois sur le plan corporelle, émotionnel, mental et spirituel. Voici leurs principales vertus que nous pouvons classer en fonction de leurs champs d’action :

physique

  • Améliore la circulation sanguine.
  • Détente profonde et soulagement de la douleur.
  • Augmente le taux d’oxygène dans le sang.

émotionnel

  • Stimule les défenses immunitaires.
  • Diminue du stress et de l’anxiété.
  • Favorise l’équilibre émotionnel

mental

  • Apaise le mental.
  • Améliore la clarté et la tranquillité de l’esprit
  • Améliore la santé mentale.
  • Contribue à libérer des hormones du bonheur – endorphines, dopamine et sérotonine.

énergétique et spirituel

  • Équilibrage des centres énergétiques 
  • Harmonisation corps-esprit
  • Purification de l’âme

Chaque chakra est associé à un son

  • La note do est associé au chakra premier (situé entre les parties génitales et l’anus)
  • correspond au chakra sacré situé au niveau du ventre
  • Mi est associé au chakra du plexus solaire situé au niveau du nombril 
  • Fa est associé au chakra du coeur situé au niveau de la poitrine
  • Sol correspond au chakra de la gorge situé au niveau de la gorge
  • La au chakra du troisième oeil situé entre les deux sourcils
  • Le si est associé aux chakra coronal (situé au sommet du crâne)

Les praticiens ont généralement un set de bols aux accordages différents afin de pouvoir travailler sur des chakras spécifiques. 

INTERACTION DES DIFFÉRENTS SONS ÉMIS PAR LES BOLS TIBÉTAINS  

Lorsqu’un hochet de bois (appelé aussi mailloche) est frappé sur le bol, le son harmonise tout d’abord le cœur de vos cellules. Différents sons, différentes forces, se trouvent appliqués. Chacune de ces vibrations agit différemment, c’est pourquoi il est assez délicat pour un non-initié de frapper ceux-ci sans connaître leur champ de répercussion, mais cela s’apprend.

LA PUISSANCE RÉELLE DES VIBRATIONS SONORES

Selon les anciens, les sons des musiques archaïques avaient pour fonction de transmettre une énergie, une sorte de connotation vitale, possédant une puissance psychique aux vertus médicinales sur les centres nerveux.

De nos jours, une expérience scientifique fut menée avec les plantes de serres. Résultats : les plantes recevant de la musique classique poussaient presque deux fois plus vite et s’en trouvaient plus touffues, plus colorées que celles en observation ayant été laissées sans musique

.De plus, dépendant du genre de musique, on n’obtenait pas nécessairement les mêmes résultats. Il s’avéra qu’une musique  » heavy métal  » donnait des résultats chaotiques de pousses désorientées quand elles n’étaient pas tout simplement rachitiques, atrophiées et composées de couleurs fades.Une expérience similaire fut également réalisée par des fermiers qui faisaient entendre de la musique classique à leurs vaches. Ils ont affirmé que celles-ci étaient moins nerveuses, tombaient moins souvent malades et que leur production de lait dépassait de 27% les productions précédentes.  La musique n’est donc pas sans effet.

Les chinois utilisent des cloches tubulaires qui émettent des sons très doux en s’entrechoquant. Ils les placent aux abords des portes de leur habitat afin d’éloigner les mauvais esprits. Il s’agit pour eux d’un principe feng shui protecteur. Selon eux, si ces sons (dotés d’une grande douceur) vous irritent, c’est peut-être que vous auriez besoin de l’aide de bons esprits.

CONCLUSION

La pratique des bols tibétains repose sur la certitude que le stress et les énergies négatives  amènent de mauvaises vibrations dans notre corps. Malheureusement ces vibrations ne font pas que passer mais nos cellules les emmagasinent.  La manipulation des bols agira sur l’eau que contient notre corps. L’eau transmettra alors ses vibrations à nos cellules, qui finiront par vibrer au rythme du chant du bol. Les bols sont récepteurs, émetteurs et amplificateurs d’énergie mais chacun y réagit différemment.

Le massage sonore au bols tibétains est donc un soin énergétique complet aux effets puissants. Il agit à la fois sur les déficiences corporelles, sur les problèmes émotionnels, mentaux ou spirituel. Les ondes sonores produites par les bols ont une action profondément soulageante. Elles équilibrent la circulation énergétique de façon à faire tendre le corps et l’esprit vers un état de santé et de bien-être. Cependant au delà de simplement «faire du bien», les sons agissent sur un plan plus large, touchant au coeur de notre existence. Ils déclenchent une transformation intérieure, permettant un centrage de l’individu dans sa propre existence. Les sons nous aident à retrouver le lien avec nous même et les autres afin de vivre en harmonie. 

SOURCES

LE BOL TIBETAIN