SPIRITUALITES ORIENTALES

Comme est relié le Judaïsme à l’Islam en passant par le Christianisme, Hindouisme, Bouddhisme, Taoïsme, Confucianisme et Zen ont une origine commune.

Ces diverses pensées et philosophies orientales prirent naissance sur le continent indien, il y a plus de 4000 ans.

spiritualite11C’est en Inde, berceau de l’Hindouisme, que naquit le Bouddhisme au milieu du VIè siècle avant Jésus Christ, siècle qui vit la naissance de nombreux génies spirituels et philosophiques comme Confucius, Lao Tseu en Chine, Zarathoustra en Perse, Pythagore et Héraclite en Grèce.
Elle deviendra la tradition spirituelle prédominante dans la plus grande partie de l’Asie, y compris les pays de l’Asie du sud est, Ceylan, Népal, Tibet, Chine, Corée.buddha
Si le style de l’hindouisme est mythologique et ritualiste, celui du bouddhisme est plutôt psychologique.Le bouddhisme remonte à un fondateur unique, Siddhârta Gautama, le « Bouddha historique ».
Le Bouddhisme ne se préoccupe pas de satisfaire la curiosité humaine touchant à l’origine du monde.
Il s’intéresse exclusivement à la situation humaine, aux souffrances et aux frustrations des êtres humains et la manière de les dépasser.
Il adopte les concepts indiens traditionnels de maya, de karma, de nirvana… et leur donne une interprétation psychologique nouvelle, dynamique et directe.

Le Bouddhisme pénétra en Chine aux alentours de le premier siècle de notre ère.
Il fut confronté à une culture vieille de plus de deux milles ans, à la pensée philosophique développée.
confucius-216x300Deux pensées distinctes mais complémentaires : le Confucianisme et le Taôisme.
– Le Confucianisme pour l’organisation sociale, la connaissance pratique permettant un système d’éducation, des conventions sociales, une éthique familiale…
– Le Taôisme, pour l’observation de la nature, de la découverte de la Voie ou Tao.
Ces deux orientations représentent deux pôles opposés mais furent pourtant toujours considéraient en Chine comme les pôles d’une seule et même nature humaine, et donc complémentaire.
Comme l’Hindouisme et le Bouddhisme, le Taoïsme s’occupe de la sagesse intuitive plutôt que de la connaissance rationnelle, et, on peut le comparer à cet égard, aux voies du Yoga ou du Vedanta dans l’hindouisme, ou à l’Octuple sentier du Bouddha.
Ainsi le contact en Chine de la pensée indienne et la traduction des sutras bouddhiques produisirent des échanges considérablement fructueux d’idées et l’ouverture de plusieurs écoles.
D’autre part, avec son coté pragmatique, la mentalité chinoise répondit à l’impact du bouddhisme indien en portant son attention sur les aspects pratiques et en les exposant sous la forme d’une discipline spirituelle particulière qui fut nommé « Chan » du sanscrit « dhyâna », un mot habituellement traduit par méditation, concentration.

Cette philosophie Chan fut par la suite adoptée par le japon, aux alentours du XIIIe siècle, et y est pratiqué, sous le nom de Zen.Même s’il est un style de vie typiquement japonais, le Zen est donc un mélange unique, d’essence purement bouddhiste, de mystique indienne, d’amour taoïste du naturel et de la spontanéité, et du pragmatisme accompli de l’esprit confucéen.zen

Références :

L’Inde éternelle

de Richard Waterstone. Croyances et rituels, les dieux et le cosmos, la méditation et l’art du yoga. Aux éditions Evergreen

Siddhartha

de Hermann Hesse.

Je veux devenir moine Zen

de Miura Kiyohiro. Roman traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu aux éditions Picquier poche. Roman autobiographique nous permettant avec humour et simplicité d’aborder la philosophie Zen

Soyons Zen

de Tsai chich Chung en bandes dessinées : au delà des mots…la liberté de l’esprit. Voir plus de référence sur cet auteur dans la rubrique « bibliothèque », ainsi qu’un court extrait sur le Tao dans la colonne de « Santé & Bien-être »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *