OSTEOPATHIE

Ce système médical préventif et curatif repose sur la relation entre l’appareil locomoteur et les organes internes. Il postule que tout déplacement d’une partie de l’appareil (du à une blessure ou une tension musculaire, à une mauvaise posture) entrave la circulation sanguine et lymphatique et cause la maladie.

 

Les ostéopathes utilisent diverses techniques de manipulation pour corriger ces déplacements et améliorer la santé globale. Ils donnent aussi des techniques de réduction du stress ainsi que des conseils nutritionnels.
L’ostéopathe ne s’intéresse pas simplement à un malaise, mais considère le patient comme un tout devant être évalué dans son ensemble. Il doit découvrir de façon précise l’origine des tensions et des blocages qui restreignent la mobilité des différents tissus. Les ostéopathes sont donc formés longuement pour acquérir une profonde connaissance des structures corporelles (os, articulations, organes, viscères, muscles, etc.) ainsi qu’une extrême finesse du toucher, capable de détecter des tensions cachées ou des mouvements particulièrement subtils.

Origine

L’ostéopathie a sans doute souffert de l’association que l’on a pu faire entre elle et la pratique des guérisseurs et rebouteux. Très actifs dans les sociétés traditionnelles et encore un peu dans certains pays industrialisés, ces derniers « manipuleraient le corps » grâce à un savoir ancestral transmis de génération en génération. Or, il est probable que le créateur de l’ostéopathie, Andrew Taylor Still, se soit en partie inspiré des techniques traditionnelles. Fils d’un pasteur également médecin, le jeune Still a grandi dans le Missouri, aux États-Unis. Il y est devenu médecin et chirurgien. En 1864, trois de ses enfants et plusieurs de ses patients meurent au cours d’une épidémie de méningite. Profondément atteint par cette tragédie, le Dr Still remet en question certains fondements de la pratique médicale de l’époque et consacre les 10 années suivantes à la recherche d’une nouvelle voie. Au début, les théories et les pratiques du Dr Still sont reçues avec scepticisme et résistance. Il se fait alors médecin itinérant. Graduellement, le succès qu’il rencontre attire les patients chez lui et, bientôt, plusieurs personnes souhaitent connaître ses techniques. En 1892, il fonde l’American School of Osteopathy, à Kirksville, au Missouri. En 1895, il y ajoute une infirmerie où, selon certaines évaluations, plus de 400 personnes par jour viennent, parfois de très loin, se faire soigner. Le Dr Still y demeure actif jusqu’à sa mort en 1917, à l’âge de 89 ans, au moment où environ 5 000 ostéopathes pratiquent déjà. L’école qu’il a fondée est toujours en activité, sous le nom de Kirksville College of Osteopathic Medicine.

Applications thérapeutiques

osteopathie1Elle vise à reprogrammer la posture avec des techniques rigoureuses : elle s’appuie sur les données actuelles de la postrologie, tout en gardant à l’esprit la globalité de l’être humain. et soigne efficacement les :

  • Les lombalgies

Elle a également des effets bénéfiques sur :

  • L’arthrite
  • Entorses et foulures
  • Fibromyalgie
  • Douleurs postopératoires
  • Dépression, stress, anxiété, trouble du sommeil
  • Otites chroniques
  • Infirmité motrice cérébrale
  • l’asthme, la maladie pulmonaire obstructive chronique, les douleurs menstruelles, douleurs au cou, pneumonie…

Réserves

L’ostéopathie ne peut pas et ne prétend pas guérir les maladies dégénératives comme le cancer, sida, sclérose en plaques… les maladies génétiques comme la fibrose kystique, myopathie congénitale… ou les maladies infectieuses,  tuberculose, tétanos…
Contre-indications et effets secondairesosteo1
La prudence est de mise lorsque l’on souhaite consulter en ostéopathie. Le praticien doit évaluer les facteurs de risques potentiels selon la condition médicale de chaque individu. En outre, certains effets secondaires, comme une aggravation des symptômes, des problèmes de comportement, de l’irritabilité, des vertiges, de légers maux de tête, de la fatigue, une raideur, une douleur ou un inconfort à l’endroit où il y a eu manipulation peuvent apparaître à la suite du traitement. Il semble toutefois que 75 % de ces effets disparaissent après 24 heures.

References

Livres

L’ostéopathie, Comment ça marche? de Auquier O, Corriat P. Éditions Frison-Roche. Bases historiques, conceptuelles et techniques.
Ostéopathes tous deux, les auteurs décrivent clairement le processus qui se met en branle lorsqu’on se blesse et expliquent le mode d’intervention de l’ostéopathie, avec une section concernant spécifiquement les blessures sportives.

L’ostéopathie, Presses Universitaires de France, collection Que sais-je de Le Corre François et Toffaloni Serge.
Un excellent survol de la méthode, y compris des développements survenus au XXe siècle.

Sites d’intérêt

Écoles au Québec : Académie d’ostéopathie de Montréal (AOM)
Registre des Ostéopathes de France : l’organisme qui régit l’exercice de la profession en France.
L’annuaire des Ostéopathes

Espace DO MROF

Ostéopathes de France

Vidéos

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. djellouli dit :

    très intéressant pour notre instruction et permet de comprendre
    encore plus notre corps voire meme s’autoguérir des polypathologies et des problèmes de dos!!! en ce qui me concerne, la médecine occidentale me rejette
    et veut m’enterrer vivante alors je cherche à me soigner moi meme et à ma recherche de s’auto soigner!!! mais à l’aide de moyens parallèles!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *