LA MEDECINE CHINOISE TRADITIONNELLE

Vieille de quelques milliers d’années, la Médecine traditionnelle chinoise (MTC) est un « système » C’est à dire un ensemble de théories et de pratiques concernant l’humain et sa santé.

neijing32Sa relative complexité, pour les Occidentaux, tient surtout aux faits suivants :

  • Elle possède sa propre base philosophique et symbolique
  • Elle voit le corps, le cœur et l’esprit comme un tout.
  • Elle s’est développée non pas en disséquant des morts, mais en observant des (vivants (rien n’est vu comme statique).
  • Elle considère les phénomènes non pas en soi, mais à partir des relations entre eux. (La santé d’un organe ou d’une personne dépend de multiples facteurs tous reliés entre eux).
  • Elle utilise plusieurs termes usuels dans un sens différent de ce qu’on entend habituellement en Occident.

La Médecine traditionnelle chinoise a comme premier objectif d’entretenir la santé et de prévenir les maladies. Pour ce faire, elle a recours à cinq pratiques principales :

  • L’acupuncture
  • La pharmacopée (herbes médicinales)
  • La diététique
  • Le massage
  • Les exercices énergétiques (Qi gong, tai-chi…)

L’être humain est un tout complexe. Le maintien de son équilibre repose sur un mode de vie sain, tant psychologique que physiologique, mais dépend aussi de nombreux autres facteurs. Comme l’enseignent les philosophies orientales depuis des millénaires, tout, dans l’univers, est inter relié. La Médecine traditionnelle chinoise est une façon de voir l’univers et ses interrelations. Elle peut devenir un outil pour mieux se connaître. Et, qui sait, aider à atteindre cette harmonie à laquelle l’être humain aspire.

Nei Jing

neijing12Le Huangdi Nei Jing (黄帝内经) ou Classique interne de l’empereur Jaune est le plus ancien ouvrage de médecine chinoise traditionnelle. Il comportait à l’origine dix-neuf chapitres et se subdivisait en deux parties : le Su Wen et le Ling Shu (Traité d’acupuncture)

Tous les aspects de la médecine chinoise y sont abordés ainsi que ses grands concepts (l’Energie, le yin et le yang, les méridiens, les trois foyers, les cinq éléments ainsi que des indications sur les règles d’hygiènes, la diététique, la pharmacopée, les lois astronomiques). L’ouvrage étudie les dérèglements selon les saisons, les variations du teint, les subtilités des pouls, l’état des cinq organes, des cinq saveurs, des six énergies…

Il précise le maniement de l’aiguille, et la pratique des moxas (technique de stimulation des points d’acupuncture par la chaleur), afin de rétablir l’harmonie du haut avec le bas, de l’intérieur avec l’extérieur.

Il reste l’ouvrage fondamental de la médecine chinoise dont se réclament tous les praticiens qui se réfèrent à la tradition.

Ses origines

La rédaction de l’ouvrage est attribuée au mythique empereur Jaune (Huang di) souverains de l’antiquité chinoise, qui aurait régné de -2697 à -2598 av. J.-C. Il est considéré comme le père de la civilisation chinoise. Mais on considère que l’ouvrage aurait pu être compilé durant la période couvrant les Royaumes combattants (-500 à -220) et la dynastie Han (-206)

Post-scriptum

En ce qui concerne les livres de médecine chinoise, très souvent chaque époque ajoute son commentaire au texte d’origine sans procéder à une refonte. On retrouve donc dans le même ouvrage des chapitres d’âge et d’origine fort différents, et c’est ainsi que pour les Chinois, le Nei Jing Su Wen a autant de valeur qu’un livre moderne.

Applications thérapeutiques

mtc3ADe tous les outils thérapeutiques de la M.T.C., l’acupuncture a été la plus étudiée et son efficacité la plus reconnue dans le traitement de diverses pathologies.

.

.

En Occident on la pratique principalement et souvent en complément de la médecine traditionnelle, pour :

  • Douleur, chronique et aiguë, cervicale, myofasciale, syndrome du canal carpien, crampes menstruelles, lombalgie, céphalées…
  • Nausée, liées particulièrement à la grossesse, à certaines formes de chimiothérapie…
  • Douleurs dentaires post-opératoires
  • Dépression
  • Réadaptation prés un accident cardiovasculaire
  • Problèmes dermatologiques
  • Arthrite
  • Maladie d’Alzheimer
  • Hypertension
  • Asthme…

References

Livres

Médecine traditionnelle chinoise, une introduction
De Jean-Marc Kespi. Edition : Marabout santé, Le Docteur Jean Marc Kespi, président d’honneur de l’association française d’acupuncture nous explique les bases de la médecine traditionnelle chinoise.

Précis de médecine chinoise

Du professeur Eric Marié Edition Dangles Histoire, théories fondamentales, diagnostic et principes thérapeutiques

récis d’acuponcture chinoise

Académie de médecine traditionnelle chinoise, Edition Dangles, Premier traité d’ensemble réalisé par les autorités chinoises de l’acuponcture à l’usage de l’occident

Sites web

Federation de médecine chinoise traditionelle

Fédération des Enseignants de Qi Gong 

Institut du Quimetao : Qi Gong,Tai Ji Quan, Wu Shu…

Institut Shao Yang : Centre de formation de Médecine Traditionelle Chinoise

Acupuncture, Pharmacopée, Massages, Qi Gong, Diététique, Tai Ji

Institut Ludongming : Formations Qi Gong Tai Ji Bagua et Médecine Traditionnelle Chinoise

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *