LE MERIDIEN DE LA VESICULE BILIERE

Si le foie est responsable de la création, la vésicule biliaire est responsable de la réalisation.

Trajet du Méridien de la Vésicule Biliaire

p_vb.h16Le méridien de la Vésicule biliaire commence à l’angle externe de l’œil (point 1), monte et redescend en arrière de l’oreille, atteint l’arrière de l’épaule, recule et rejoint le point 4 pour finalement entrer dans le creux sus-claviculaire (point 5).Une branche part de la région rétro-auriculaire, entre dans l’oreille (6), puis réapparaît devant celle-ci et aboutit à la région située en arrière de l’angle externe de l’œil, en passant par le point 7 et 8. Une autre branche part de la région externe de l’œil (9), descend vers le point 10, et passe dans la région sous orbitaire (11). Puis elle redescend par le point 12 au cou et entre dans le creux sus-claviculaire (13) où elle conflue avec la branche précédente. De là, elle s’enfonce dans le thorax (14), passe par le point 15 et traverse le diaphragme pour entrer en liaison avec le foie (16), puis se dirige vers la vésicule biliaire à laquelle le méridien appartient. Elle continue son trajet le long de l’hypocondre (17), sort du canal inguinal (18), contourne les poils pubiens (19) et se dirige transversalement vers l’articulation de la hanche (20). La branche principale partant du creux sus-claviculaire (21), descend dans l’aisselle (22), longe p_vb.h17la paroi latérale du thorax, passe par l’hypocondre (24), passe par le point25. Puis elle redescend et gagne l’articulation de la Hanche. De là, elle longe la face externe de la cuisse (26) et du genou (27), passe par la face antérieure du péroné (28) et arrive à son extrémité inférieure (29), puis chemine vers la face antérieure de la malléole externe (30), elle se termine au bord externe de l’extrémité du 4ème orteil (31) en suivant le dos du pied. Une autre branche collatérale court entre les deux premiers métatarsiens et atteint l’extrémité du gros orteil (32).

Tête : Le méridien démarre sur la limite osseuse dans l’angle externe de l’œil, le canthus externe. Il se dirige vers le devant de l’oreille puis rejoint la région temporale en formant une pointe. Il redescend pour contourner l’oreille à 1,5 cun (plus ou moins la largeur du doigt) du bord extérieur de l’oreille (au dessus de Triple réchauffeur pour atteindre la base de la nuque (12). Il remonte en arc de cercle pour rejoindre la région frontale jusqu’à 1 cun au dessus du milieu du sourcil et redescend pour rejoindre à nouveau la base de la nuque (20).p_vb.h8

p_vb.h9Buste : De là, le méridien descend en passant dans le creux sus-claviculaire a mi distance entre l’axe de la colonne vertébrale et l’acromion (à 1 cun du sommet du trapèze), côté dos, au point le plus élevé (21), d’où il se dirige vers le côté du thorax à 3 cuns du pli axillaire dans le 4eme espace intercostal (22) et se dirige vers le centre du buste au point situé 3 doigts sous le mamelon dans l’axe de celui-ci (24) descend vers la pointe de la 12eme cote flottante (25), puis au dessus et en avant de la l’épine iliaque supérieure le long du flanc (28).p_vb.h10

Jambe/pied : Entre le point le plus haut du grand trochanter et l’hiatus sacro-coccygien (30) le méridien longe ensuite le milieu de la face externe de la cuisse, passe par la partie externe du genou, descend le long de la face externe de la jambe, passe devant la malléole externe et parcourt le dos du pied entre le 4eme et 5eme métatarsien pour aboutir à l’angle unguéal externe du 4ème orteil.p_vb.h18

p_vb.h11Fonctions de la Vésicule Biliaire

Elle stocke et libère la bile

La Vésicule Biliaire reçoit la bile du Foie et la stocke, prête à la libérer au cours de la digestion, en fonction des besoins. La Vésicule Biliaire est le seul viscère Yang à stocker un fluide « pur » comme la bile, plutôt que des substances « impures » comme les aliments, les boissons et leurs déchets. La libération de la bile par la Vésicule Biliaire constitue un des aspects du rôle du Foie, qui se doit d’assurer la libre circulation du Ki (Énergie) car c’est le Foie qui fournit le Ki nécessaire à la sécrétion de la bile. Habituellement, l’écoulement fluide de la bile aide la fonction digestive de l’Estomac et de la Rate. Dans les cas pathologiques, si le Ki du Foie est bloqué et si la bile ne s’écoule pas correctement, les fonctions de l’Estomac et de la Rate sont perturbées. En particulier, l’Estomac ne peut plus assurer la descente du Ki et il s’ensuit des nausées et des éructations.p_vb.h13

Elle contrôle le jugement

Alors que le Foie contrôle la capacité que nous avons à organiser notre vie, la Vésicule Biliaire contrôle notre capacité à prendre des décisions. Ces deux fonctions doivent être en harmonie pour pouvoir planifier et agir en conséquence. Outre ce rôle de contrôle de notre capacité à prendre des décisions, on dit que c’est à la Vésicule Biliaire que l’on doit le courage individuel et l’esprit d’initiative. C’est pour cela qu’en langue chinoise, on rencontre des expressions telles que « grosse Vésicule Biliaire », pour signifier « courageux » et « petite Vésicule Biliaire », pour signifier « timide ou peureux ». C’est une fonction de la Vésicule Biliaire qui est importante sur le plan psychologique. Elle contrôle l’esprit d’initiative, le « dynamisme », le courage de prendre des décisions et d’opérer des changements. La Vésicule Biliaire occupe une place particulière parmi les viscères Yang parce qu’elle est la seule qui ne soit pas uniquement impliquée dans le traitement des aliments et des boissons, ainsi que de leurs déchets. En effet, elle stocke également la bile qui est un produit pur. De plus, elle ne communique pas avec l’extérieur comme tous les autres viscères Yang (qui communiquent avec l’extérieur par l’intermédiaire de la bouche, du rectum ou de l’urètre), pas plus qu’elle ne reçoit ou ne transporte de la nourriture, comme le font les autres viscères Yang. En fait, comme elle stocke un produit pur, la Vésicule Biliaire s’apparente davantage à un viscère Yin. Soit le Rein qui, est censé contrôler le « dynamisme » et la vitalité, c’est à la Vésicule Biliaire que nous devons la possibilité d’utiliser ce dynamisme et cette vitalité pour accomplir des actions positives et volontaires.

Ainsi, une Vésicule Biliaire faible entraîne de l’indécision, de la timidité et du découragement à la moindre difficulté. La Vésicule Biliaire donne du courage à l’Esprit gouverné par le Cœur, pour mener à bien les décisions prises. Ceci reflète la relation Mère – Fils qui existe, selon la théorie des Cinq Éléments, entre la Vésicule Biliaire et le Cœur. Si l’Esprit est faible par suite de Vide de Cœur, il est souvent indispensable de tonifier la Vésicule Biliaire pour aider le Cœur.p_vb.h14

Elle contrôle les Tendons

Cette fonction est pratiquement identique à celle du Foie. L’unique et légère différence réside dans le fait que le Foie nourrit les Tendons grâce au Sang, alors que la Vésicule Biliaire leur fournit du Ki (Énergie) pour leur assurer mobilité et souplesse. C’est ce qui explique que le point maître des tendons soit VB34, qui est situé sur le méridien de la Vésicule Biliaire.

La Vésicule Biliaire exerce une influence sur la qualité et la durée de notre sommeil. Si elle est faible, l’individu se réveille tôt le matin et ne peut se rendormir. p_vb.h15

Ses relations avec le foie

Le Foie et la Vésicule Biliaire dépendent l’un de l’autre pour accomplir leurs fonctions respectives. La fonction de la Vésicule Biliaire de stocker et de libérer la bile dépend de la fonction du Foie d’assurer une libre circulation du Ki. Inversement, le Ki de la Vésicule Biliaire aide le Foie à assurer cette libre circulation du Ki. Sur le plan psychologique, l’influence du Foie sur notre capacité à organiser notre vie est liée à notre capacité à prendre des décisions qui, elle, dépend de la Vésicule Biliaire.

.

Symptômes pathologiques

Symptômes psychologiques

– Céphalées temporales – Vertiges – Troubles de la vision – Goût amer dans la bouche – Surdité – Nausée – Hyperactif, Ne passe pas à l’action – Timide – Amertume – Agressif – Ne se décide pas – Rancune- Inquiétudes, difficultés à gérer, clarifier les sentiments

 

Plénitude/ Jitsu / yang Vide / Kyo / Yin
– Irritable- Soupir- Bouche amère- Teint verdâtre- Fièvre – Ne se décide pas- Vertiges – Éblouissements – Mal dans les genoux

Sources

D’après les cours de Rolland San Salvadore de 2005 à 2007 au Centre Shiatsu § Dô In.

Croquis : Précis d’Acuponcture chinoise, Académie de médecine traditionnelle chinoise aux Editions Dangles 2006, traduit de l’édition originale « An outine of Chinese Acupuncture », publiée en langue anglaise sur les presses des Editions en langues étrangères de Pékin, en 1975.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *