LE GOJI

Le goji est l’une des plantes les plus intéressantes de la pharmacopée chinoise au même titre que le Ginseng. « Goji » est le nom commercial du Lycium barbarum.

Le goji a été déclaré « trésor national » par la commission scientifique et technologique du gouvernement chinois. Certains prétendent qu’il serait l’arme secrète des nageurs chinois.

Origine

goji4Le Lycium barbarum fait partie de la famille des Solanacées, au même titre que la tomate, la pomme de terre ou l’aubergine. C’est une plante relativement commune dans nos régions, et plus particulièrement en Corse. Mais les agriculteurs chinois la cultivent depuis longtemps et ont sélectionné des plants qui possèdent des principes actifs en plus grand nombre. L’autre espèce présente en Chine, le lycium chinense est considéré comme une espèce très proche du lycium barbarum. Les baies sont abondamment consommées, plus petite et légèrement plus sucrée, et font partie, comme le lycium barbarum, de la pharmacopée de la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Vertus du goji en Médecine Chinoise Traditionnelle

Il nourrit le sang, le yin et renforce le Chi. Il traite les troubles visuels , les vertiges, 
les faiblesses ou douleurs du dos et des genoux, l’impuissance, les écoulement de sperme, les acouphènes et le diabète. On le retrouve dans de nombreuses formules thérapeutiques.

Doux et neutre, il nourrit et tonifie le Foie et les Reins. Il s’emploie notamment pour les personnes du troisième âge, lorsque le Yin est déclinant. le goji est un pourvoyeur de la vitalité des reins, responsables des fonctions essentielles de la vie.

il lubrifie également les poumons, et aide aux problèmes de toux. Il agit sur l’état de la peau et est d’ailleurs beaucoup utilisé dans plusieurs pays d’Asie en cosmétologie.
Consommé tel quel ou bien en décoction, il est utilisé lors des signes de vide du Foie et des Reins tels que, dorsalgie, faiblesse des lombaires et des genoux, sciatique, impuissance, stérilité masculine et éjaculation précoce, régulation de la tension, hépatite, syndrome d’amaigrissement.
Les feuilles aussi sont utilisées pour les inflammations hémorroïdaires, les pertes blanches.
baies-de-goji-sechees

Recherches cliniques contemporaines

goji6Depuis le début des années 1980, la baie de goji a fait l’objet d’un nombre important d’études qui viennent confirmer ses usages historiques, mais aussi mettre en lumière des actions supplémentaires, qui expliquent son succès actuel. Les plus importantes ont été publiées par la prestigieuse « Commission scientifique et technologique du gouvernement chinois ». Ces recherches ont notamment documenté les propriétés antioxydantes et immunostimulantes du goji. Elles ont également montré son utilité majeure pour protéger le foie, le système cardiovasculaire et améliorer la vision. Du fait de son action sur le foie et les reins, il lutte contre le vieillissement précoce.

La baie de goji contient des polysaccharides uniques constitués de sucres simples tels le rhamnose, le xylose, le mannose, l’arabinose ou le galactose. Elle contient également un taux important de caroténoïdes, dont le bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine, ces deux dernières étant bien connues pour être impliquées dans la santé des yeux et dans le fonctionnement de la rétine en particulier.

  • Antioxydants

Mindell et Handel, les pionniers américains des études sur le goji, n’ont pas manqué de remarquer son activité antioxydante exceptionnelle.

En France, un laboratoire, Labo-nutrinov a testé le goji à la demande de la société Phamanath, et confirme son pouvoir antioxydant exceptionnel.

Le pouvoir protecteur des caroténoïdes spécifiques du lycium est bien connu sur l’ensemble des fonctions physiologiques, et bénéficieront en particulier aux personnes souffrant de faiblesses des fonctions oculaire, immunitaire et cardio-vasculaire.

  • Protection du foie

De nombreuses études ont montré que la baie de goji aide à contrer la toxicité de diverses substances chimiques, et qu’elle protégeait mieux, par exemple, que ne le fait le chardon Marie, les cellules du foie, des effets destructeurs de substances hépato-toxiques

D’autres études ont montré les effets préventifs sur le développement du foie gras alcoolique, et l’aide à réparer les lésions des cellules hépatiques

  • Protection de la vision

Selon de récentes études, une alimentation riche en lutéine et en zéaxanthine diminue le risque de dégénérescence maculaire. Ces deux caroténoïdes agiraient à la fois comme antioxydants anti-radicaux libres et comme filtres capables d’absorber les ultraviolets et les lumières bleues, soupçonnés de libérer un radical libre toxique.

  • Protection des lésions sur l’ADN

La baie de goji favorise une croissance cellulaire normale et améliore la restauration ainsi que la réparation de l’ADN.

Une étude de l’université Fudan à Shanghai en Chine a constaté que lorsque l’on donnait des polysaccharides de baie de goji à des animaux présentant des lésions sur l’ADN et un diabète de type II, leur sucre sanguin diminuait alors que les niveaux sériques de la SOD (l’enzyme superoxyde dismutase), un important antioxydant, augmentaient. La baie de goji diminuait les lésions sur l’ADN, probablement en réduisant les niveaux du stress oxydant

Une autre étude, réalisée en Chine sur des personnes agées, a montré que la prise de goji a provoqué une augmentation de 48% de la SOD, 12% de l’hémoglobine, et une diminution de 65 % des lipoprotéines oxydées.

  • Inhibe la croissance des cancers

79 patients avec un cancer avancé ont été traités avec un médicament anticancéreux (lymphokines activées par interleukine 2) combiné à de la baie de goji. Les résultats ont montré une régression du cancer chez les patients avec un mélanome malin, un carcinome cellulaire rénal, un carcinome colorectal, un cancer du poumon, un carcinome nasopharyngé et un hydrothorax malin. Le taux de réponse des patients traités avec le médicament anticancéreux associé au goji était de 40,9 % contre 16,1 % pour les patients traités avec le seul médicament. La période de rémission des patients traités par l’association a également duré plus longtemps. Ces résultats indiquent que la baie de goji pourrait être un traitement adjuvant utile dans le traitement du cancer. Sources : Military Medical University, depart of microbiology, Shangai.

Une autre étude montre l’action inhibitrice des polysaccharides de goji sur la croissance de cellules humaines de leucémie. Sources : Wei Sheng Yan Jiu, 2001, Inhibition the growth of human leukemia cells by Lycium barbarum polysaccharide. Huazhong University of science and technology, Wuhan.

Une autre étude chinoise, encore, a indiqué que la baie de goji accroît la sensibilité à la radiothérapie et renforce le système immunitaire de patients cancéreux. Sources : Lu CW & al. Radiosensitising effects of Lycium barbarum polysaccharide of lewis lung cancer, Cancer institute, Ningxia Medical College, Yinchuan.

Une étude a examiné également, les effets d’un extrait liquide de Lycium barbarum sur la prolifération cellulaire et l’apoptose de cellules de carcinome hépatocellulaire de rats et d’humains. Les résultats ont montré que l’extrait de Lycium barbarum inhibait la prolifération cellulaire et stimulait l’apoptose médiée par la P53 dans les cellules de carcinome hépatocellulaire. Sources : Chao J C & al. Hot water-extracted Lycium barbarum and Regmania glutinosa inhibit proliferation and induce apoptosis of hepatocellular carcinoma cells, World J Gastroenterol, 2006.

  • Diminue le risque cardio-vasculaire

Une étude sur modèles animaux a montré que la baie de goji est un puissant inhibiteur de la peroxydation lipidique. Sources : Huang LJ. Article en chinois : Yao Xue Xue Bao, 2001, Chinese Academy of Science, Shangai.

Des chercheurs ont isolé les polysaccharides de la baie et ont évalué leurs effets sur des rats diabétiques, indiquant que les polysaccharides de baie de goji pourraient constituer une protection efficace des tissus hépatiques et rénaux avec un diabète induit et qu’ils pourraient être utilisés comme agent hypoglycémiant. Sources : Li X. M. Protective effect of Lycium barbarum polysaccharides on streptozotocin-induced oxidative stress in rats, Int. Bil. Macromol, 2007.

  • Régulation de la glycémie sanguine

Deux études ont montré que une supplémentation en polysaccharides de Lycium barbarum apportée à des animaux de laboratoire avec un diabète de type II  pouvait induire une diminution significative de leur poids, des niveaux de cholestérol, de triglycérides et d’insuline. Les chercheurs ont conclu que ces polysaccharides pouvaient être utiles pour améliorer l’insulinorésistance. Sources: Kaohsiung Medical University, Taiwan.

  • Santé du cerveau

Lors d’étude réalisée à l’université de Hong Kong, des chercheurs ont émis la théorie que l’extrait de baie de goji avait probablement des effets neuro-protecteurs contre des toxines dans des maladies neuro-dégénératives. Ils ont constaté que l’extrait de baie de goji, lors d’expérimentations in-vitro, protégeait les neurones d’animaux de laboratoire des effets toxiques de la protéine amyloïde bêta que l’on retrouve dans la maladie d’Alzheimer.

  • Longévité

Traditionnellement, le goji est considéré comme un aliment agissant sur la longévité, la force et la santé sexuelle. Dans plusieurs groupes d’études avec des personnes agées, il a été remarqué une augmentation de l’optimisme de façon significative chez tous les sujets, que l’appétit et le sommeil sont améliorés pour 95% d’entre eux. A signaler quand même une étude sur le stress oxydatif de souris agées, qui a montré une activité anti-radicalaire et une restauration de la réponse immune après administration de goji sur une période de 30 jours, et des résultats accrus avec goji + vitamine C. Sources : Effect of the Lycium barbarum polysaccharides on age-related oxidative stress in aged mice. School of food science and technology of the Xingjiang Agriculture University, Urumqili, Chine.

  • Améliore la fertilité

Il a été observé une activité de protection des lésions sur l’ADN dans les cellules des testicules traitées avec la baie de goji et exposées au peroxyde d’hydrogène. Sources : Wang Y et al. Protective effects of fructus lycii polysaccharides against time and hyperthermia-induced damage in cultured seminiferous epithelium, depart of Histology and embryology, Ningxia Medical College, Yinchuan.

  • Santé de l’intestin

Les polysaccharides sont considérés comme des sources de fibres alimentaires solubles, apportant une action prébiotique bon pour la flore intestinale.

Contre indication

la baie de goji augmente l’effet anticoagulant sur le sang

A Lire

la baie de gojiLa baie de goji, Editions Broché de Shalila Sharamon

Un fruit hors du commun au pouvoir antioxydant surpuissant.

.

.

goji2Goji, fruit miracle de l’Himalaya,  de Vivian Alba aux Editions Broché.

.

.

.

goji3Goji, de Louis Uberti aux Editions Broché.

« Le goji est une petite baie rouge consommée depuis des siècles par les peuples de l’Himalaya pour ses qualités nutritionnelles et médicales exceptionnelles. Aujourd’hui, près de 200 études scientifiques démontrent ses vertus. Riche en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments, la baie est souvent présentée comme un super fruit, le plus nutritif au monde et le plus riche en antioxydants. Ses vertus sont exceptionnelles pour la santé. Le goji est reconnu pour ses propriétés anti-cancer et anti-vieillissement. De manière générale, il renforce considérablement le système immunitaire. Les baies de goji contiennent 18 sortes d’acides aminés, en quantités 8 fois supérieures à celles trouvées dans le pollen. Elles contiennent les 8 acides aminés essentiels dont le tryptophane et l’isoleucine, 21oligo-éléments, du zinc au fer en passant par le cuivre, le sélénium et le phosphore. Le goji permet d’aider le ralentissement des maladies dégénératives, comme la DMLA ou la maladie d’Alzheimer. De manière générale, il renforce considérablement le système immunitaire… »

wolfberryWolfberry, Nature’s Bounty of Nutrition And Health aux Editions Broché de de P. M. Gross, X. Zhang, Zhang R.

Livre de référence pour l’article.

.

.

.

Liens

Nutra news

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. bonjour, je trouve des articles sur votre site très interressants, merci. J’aimerai les faire partager à mes clientes via facebook ( je suis réflexologue) ; par contre, je ne trouve pas la mention partage / article. (ex sur le goji) . Bien à vous, Céline .

    • Theo dit :

      Bonjour Céline
      Seuls les articles présentés sur ma page Facebook peuvent être partagés directement. Pour les autres il vous suffit de copier/coller le lien de la page qui vous intéresse et de le publier sur votre Page Facebook. Merci de me faire connaitre;-). Bien à vous
      Théo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *