L’AYURVEDA

Ce système médical holistique très ancien est né en Inde. Son nom vient du sanskrit : ayur (vie) et véda (connaissance). Son but est de préserver ou restaurer l’équilibre physique, psychologique et spirituel de la personne et ainsi préserver la santé.

Les traitements sont individualises en fonction des forces et des faiblesses de la constitution de chacun. Il se répartissent en quatre méthodes :

  • Purification et détoxication : cette opération consiste à nettoyer le corps des toxines, considérées comme étant à l’origine de la maladie (purgation, lavement, vomissement, douche nasale, saignée…).
  • Pacification : elle vise à équilibrer les doshas sur le plan spirituel (jeûne, yoga et plantes médicinales).
  • Rajeunissement : après drainage des toxines, le corps est tonifié à l’aide d’exercices et de compléments afin d’augmenter la fécondité et la longévité.
  • Hygiène mentale et guérison spirituelle : il s’agit de soulager le stress psychologique et de se libérer des pensées négatives , toxines de l’esprit prédisposant à la maladie physique (au moyen de tantras…)

Elles comportent donc différents volets à savoir des modifications du régime alimentaire, yoga, méditation, massage et plantes médicinales.

Cette médecine traditionnelle, vieille de 3000 ans accorde la même importance au bien être physique, émotionnel et spirituel. De nos jours, elle est intégrée à travers le monde comme pratique complémentaire à la médecine classique. En Inde, elle est enseignée dans les facultés de médecine. En Europe et en Amérique du nord, des instituts d’ayurvéda forment des médecins, des naturopathes et des homéopathes.

Pratique

DhanvantariSelon la philosophie de l’ayurveda, les cinq éléments, espace, air, feu, eau et terre sont présents dans toute la nature et les êtres vivants. Ces éléments fondamentaux s’associent par paires pour former trois grandes forces biologiques ou humeurs : les doshas. Chaque individu nait avec une combinaison spécifique de tridosha ou combinaison individuelle, dont l’équilibre correspond à un état de bonne santé. La maladie résulte de la rupture de cette harmonie.

.

Mise en garde

Au vu de recherches cliniques en occident, il s’avère que certaines formules médicamenteuses ayurvédiques soient efficaces à condition d’être prise dans les meilleures conditions.

Certains chercheurs ont constaté que des échantillons de médicaments ayurvédiques préparés par des méthodes modernes, à cause de matières premières contaminées et du manque de professionnels formés à la médecine traditionnelle, contenaient des métaux lourds toxiques. Il est prouvé que certains remèdes de médecine ayurvédique, en particulier ceux qui utilisent les herbes, les métaux et les minéraux,exposaient à des risques potentiellement graves, y compris des risques de toxicité. Ces recherches doivent être modérées par le fait que les médicaments occidentaux conventionnels sont également toxiques, en particulier si la dose administrée est mauvaise.

Concepts de base de l’Ayurvéda

Dhanvantari2

Théorie des 5 éléments

L’être humain est un parfait modèle de l’univers. Tout ce qui existe dans l’univers est composée des 5 éléments et leurs propriétés sont essentielles pour comprendre l’harmonie ou le déséquilibre dans le corps humain.

La Terre représente la solidité de la matière, la stabilité, la fixité et la rigidité comme les rochers. Dans notre corps, cette structure solide se trouve dans les os, les cellules et les tissus. La Terre est un élément stable.

L’Eau caractérise le changement comme le montre la nature dans le cycle de l’eau, évaporation/nuages/condensation/pluie. Notre sang et notre lymphe sont des fluides qui éliminent les déchets hors du corps, régulent la température dans le corps. L’eau n’est pas stable.

Le Feu a le pouvoir de transformer les liquides en gaz et inversement. La chaleur du soleil fait fondre la glace, ce qui provoque de la vapeur. Le feu fournit l’énergie à l’eau et au cycle des saisons. C’est le feu, qui dans notre corps combine les atomes et les molécules ensemble, qui convertit ce que nous mangeons en graisse, en muscles et transforme la nourriture en énergie, qui crée les impulsions nerveuses, les sentiments et les pensées. Le feu est sans substance.

L’Air est composé de gaz mobiles et dynamiques. On ne voit pas le vent, mais on le sent comme pendant un typhon. Nous sentons l’air pénétrer notre gorge et nos poumons et l’air, dans le corps, est la base de tous les transferts d’énergie. L’air est sans forme.

L ’Ether est l’espace grâce auquel tout est délimité donc, existe. L’espace nous aide à distinguer une chose d’une autre. Comme l’espace sépare les corps célestes à des distances de millions de kilomètres, nos atomes sont chargés de particules à 0.99999 de vide. L’éther est simplement la distance qui sépare la matière.

La théorie des cinq éléments et les trois Doshas

L’ayurvéda postule que tout est énergie et que les énergies qui régissent le macrocosme sont identiques à celles qui œuvrent dans le microcosme. L’univers fonctionne à partir de l’énergie des cinq éléments : ETHER, AIR, EAU, FEU et TERRE , l’homme qui est un microcosme de la Nature est aussi constitué de ces cinq éléments.

Chaque être humain est composé de ces cinq éléments dans des proportions différentes. Ce sont ces proportions qui déterminent sa nature profonde, l’Ayurvéda distingue trois « doshas », humeurs ou type de constitution elles- même constitués de cinq sous-doshas :

  • VATA      Éther et Air prédominants
  • PITTA    Feu et Eau prédominants
  • KAPHA Terre et Eau prédominants

Ces trois humeurs sont présentes dans chaque individu, dire de quelqu’un qu’il est de constitution VATA signifie que chez lui l’humeur VATA est en excès .

Lorsque les trois humeurs sont équilibrées sans être en excès, c’est l’état de  santé.

Ether + Air = VATA
Vata est le mouvement, il est la première humeur. Ses qualités ou attributs sont : FROID, LÉGER, IRRÉGULIER, IMMOBILE, SUBTIL, RUGUEUX. Vata gouverne les 2 autres humeurs qui sont incapables de mouvement sans son intervention. Il est responsable des fonctions organiques et physiques en général. Il gouverne le mouvement, l’énergie, le souffle, le système nerveux et les 5 sens. Il règle les réactions émotionnelles de peur, de nervosité, d’anxiété et de douleur. Il permet l’adaptabilité mentale et la compréhension. Il est le Prana, la force basique qui apporte l’énergie.
Son site premier dans le corps est dans le colon, puis, dans les cuisses, les hanches, les oreilles, les os. Ces qualités se retrouvent dans le fonctionnement du corps. Un excès de vata peut causer de l’irritation nerveuse, de l’hypertension, des gaz et de la confusion, de l’atonie, des congestions et de la constipation.

Feu + Eau = PITTA
Pitta est composé de 2 forces opposées, l’eau et le feu, ce qui évoque la transformation. Elles ne peuvent se transformer l’une en l’autre mais se moduler et possèdent la vitalité nécessaire au processus de vie. Pitta, la transformation représente les enzymes qui digèrent la nourriture ainsi que les hormones qui règlent notre métabolisme. Dans notre esprit, Pitta est la force qui donne les impulsions électriques des pensées. Trop de pitta peut causer un ulcère, des déséquilibres hormonaux, des irritations cutanées comme l’acné ou de la colère. Pas assez de pitta apporte l’indigestion, le manque de discernement et un métabolisme ralentit.
Ses attributs sont : HUILEUX, POINTU, PÉNÉTRANT, CHAUD, LÉGER, ODEUR DÉSAGRÉABLE, MOBILE, LIQUIDE.
Sa situation dans le corps est en premier, dans l’intestin grêle, puis, l’estomac, la sueur, les glandes sébacées, le sang, la lymphe et les yeux.

Eau + Terre = KAPHA
Kapha est l’équilibre entre l’eau et la terre. Kapha est structuré et lubrifié. Il forme les cellules qui construisent nos organes et les fluides qui nous nourrissent et nous protègent. Trop de kapha cause un excès de mucosité, des sinus bouchés, des congestions dans les poumons ou le colon. Dans l’esprit, cela crée de la rigidité, des idées fixes, de inflexibilité. Un manque de kapha provoque la déshydratation, des brûlures d’estomac dues au manque de lubrification qui nous protège des acides. Les attributs de Kapha sont : FROID, HUMIDE, LOURD, MOU, COLLANT, DOUX, FERME
Le site de Kapha est premièrement, dans la poitrine, puis, dans la gorge, la tête, le nez, l’estomac, le pancréas, les cotes, la lymphe, le tissu adipeux.

Comment déterminer sa constitution

doshasSelon l’Ayurvéda c’est la personne qu’il faut traiter et non la maladie. Il se peut très bien que deux personnes présentant les mêmes symptômes soit soignées différemment par le médecin ayurvédique. En effet, deux personnes ne sont jamais identiques, chacune a sa propre constitution dont résultent ses points faibles et ses barrières protectrices. La médecine ayurvédique est une médecine de terrain.

La détermination de la constitution d’une personne est difficile car la plupart des êtres humains sont constitués de plusieurs doshas dont les proportions varient suivant les moments en fonctions des événements extérieurs (climat, alimentation…). Seul un spécialiste peut déterminer votre constitution, cependant, ce tableau peut aider à approcher votre dosha ou nature du moment. En regard de chaque question, répondez par VATA, PITTA ou KAPHA et totalisez les en fin du tableau.

Manifestation VATA PITTA KAPHA
Front petit ridé large
Yeux petits, toujours en mouvement, sourcils fins moyens, très souvent rouges, pénétrants larges, regard attirant, sourcils épais
Nez fin, quelquefois légèrement tordu moyen large et épais
Epaules étroites moyennes larges
Voix faible aiguë et vive profonde et grave, agréable
Parole rapide, inconsistante, loquace faible, argumentée, convaincante lente, définie, peu loquace
Poids maigre, os saillants moyen, bonne musculature lourd, tendance à l’obésité
Proportions asymétrique régulier régulier dans les douceurs rondes
Souplesse raide, rigide souple tendre et mou
Teint sombre jaune blanc
Apparence de la peau sèche chaude et boutonneuse douce et lustrée
Sensation de chaleur a toujours froid a toujours chaud se sent bien
Transpiration très peu excessive normale
Odeur neutre forte agréable
Mouvements vifs agités lents
Démarche rapide gauche ferme
Endurance bonne mais avec présence de fatigue courageux grande endurance avec stabilité
Appétit irrégulier mange beaucoup et souvent très modéré, stable
Saveur préférée doux, aigre, salé frais, piquant, acide chaud, doux, modéré
Selles réduites importantes faibles
Résistance à la maladie variable, système immunitaire faible moyen, tendance aux infections bonne, système immunitaire fort
Maladies courantes maladies du système nerveux, douleurs, rhumatismes infections, inflammations, maladies fébriles maladies du système respiratoire, muqueuses, oedèmes
Tendance émotionnelle anxieux, nerveux, peureux colérique, irritable calme, content, attaché, sentimental
Mental instable  et rempli d’images agressif et intelligent calme et posé
Habitudes aime les voyages, les histoires, les arts, les blagues, être actif aime les sports, la politique, la chasse, la peinture aime l’eau, les bateaux, les fleurs, le commerce
Coquetterie imaginatif, original et farfelu très coquet et très soigneux simple et ordonné
Sommeil peu et agité bon sommeil  somnolent, sommeil lourd et prolongé
Rêves forêts, vols d’oiseaux or, palaces, splendeurs matérielles océan, fleurs, nuages
Mémoire moyenne ou faible, observe facilement mais oublie aussi facilement vive et claire lent à oublier, mais lent à prendre conscience

Pour quelles pathologies ?

plantes-ayurvediquesEn occident peu d’essais cliniques ont été effectué, mais il semblerait que certaines formules médicamenteuses soient efficaces appliquées à certaines pathologies, comme par exemple :

Acné Des comprimés de sunder vati pris trois fois par jour réduisent les lésions d’acné. Un mélange de sept plantes pris oralement et appliqué localement sous forme de crème s’est avéré efficace. Les plantes suivantes entrent dans sa composition : aloé véra,margousier ou neem, curcuma, anantmool, myrobolan chébule,myrobolan arjun et ashwagendha.  

Asthme Le boswellie réduit les symptôme de l’asthme

Arthrose, Arthrite rhumatoïde RA-1, une préparation à base d’ashwagendha, de boswellie et de gingembre commun réduit l’inflammation articulaire.

Athérosclérose Une étude d’observation indique que 2 préparations à base d’herbes, soit Amrit Kalash Maharishi-4 et Amrit Kalash Maharishi-5, contribueraient à inhiber l’oxydation des lipoprotéines de faible densité chez les sujets souffrant d’hyperlipidémie.

Constipation Un essai clinique aléatoire a été réalisé dans une unité de soins palliatifs afin de comparer les effets d’une préparation ayurvédique et d’un laxatif classique auprès de 50 sujets atteints de cancer avancé. Pour cette étude, le Misrakasneham, un liquide purgatif ayurvédique utilisé depuis des centaines d’années, a été utilisé dans le but de contrer les effets constipants de la morphine. Les résultats révèlent que cette préparation agit de manière équivalente à un laxatif reconnu et pourrait donc être considérée comme une excellente solution de rechange aux laxatifs médicamenteux. De plus, sa consommation est agréable, ses effets secondaires sont minimes et son action est plus rapide que le laxatif utilisé en guise de comparaison.

Diabète Un mélange de plantes médicinales connu comme tonique du pancréas améliore la tolérance au glucose de diabétiques de type II. Parmi les autres plantes médicinales et compléments ayurvédiques qui abaissent le taux de glucause, on trouve : le fénugrec, le basilic romain, la gourde indienne, le gymnéma et le chyawanprash, pâte de plantes médicinales préparée à base d’amalaki, fruit à forte teneur en anti-oxydants. Elles peuvent être utilisé en complément des soins classiques du diabète, car peu d’effets secondaires indésirables ont été répertoriés depuis son utilisation dans la tradition ayurvédique

Fonctions cognitives Trois essais cliniques aléatoires à double insu (192 sujets en tout) ont comparé les effets d’une plante nommée Brahmi (Bacopa de Monnier) et d’un placebo sur les fonctions cognitives. Les résultats indiquent que son utilisation pourrait améliorer la mémoire, particulièrement à court terme, ainsi que l’apprentissage et la vitesse de traitement de l’information. D’autre part, il semble qu’une autre préparation, Amrit Kalash Maharishi ( mélange de plantes originaires de forêts de l’Inde, riches en vitamines C et E, en bêta-carotène, en polyphénols, en bioflavonoïdes et en riboflavine) contribuerait à augmenter la capacité attentionnelle et le degré d’alerte et pourrait ainsi contrebalancer certains des effets indésirables du vieillissement.

Maladie de Parkinson Une herbe appelée Mucuna pruriens a été retrouvée dans de nombreuses préparations ayurvédiques traditionnelles pour traiter ce que l’on appelle en sanskrit Kampavata, serait efficace et sécuritaire pour traiter cette maladie. Des études chez l’animal et des études pré cliniques de toxicité sont encourageantes.Obésité Certaines préparations à base de plantes, guggl, myrobolan chébule, myrobolan bellérique et amalaki, facilitent la perte de poids, réduisent les plis cutanés, le cholestérol et les triglycérides chez les patients en surcharge pondérale.

Rétinopathie Une préparation ayurvédique appelée Saptamrita Lauha pourrait contribuer au traitement des rétinopathies hémorragiques liées au diabète et a la l’hypertension. Les résultats d’une petite étude clinique avec groupe témoin démontrent que celle-ci pourrait accélérer le temps d’absorption des hémorragies et diminuer les risques de récidive.

Taux de cholestérol élevé Un médicament ayurvédique dérivé de l’écorce du myrobolan arjun fait baisser les cholestérol…

pratique-ayurvedique

References

Livres

Plusieurs ouvrages de Deepak Chopra sont consacrés à l’ayurvéda et ont permis de faire connaitre cette médecine à l’occident. Entres autres :

  • Santé parfaite
  • Maigrir avec l’ayurveda
  • Santé parfaite – Guérir, rajeunir et vivre heureux avec la médecine indienne
  • Bien dormir avec l’ayurveda La plupart sont en livre de poche.

Guy Mazars, La médecine indienne, PUF (Que sais-je ?  2962)

Gopi Warrier, Dr harish Verma et Karen Sullivan, Découverte et initiation Ayurvéda

Site internet

Rare site très complet en français dédié à l’ayurvéda : Ayurveda France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *