LA KINESIOLOGIE

C’est une méthode de diagnostic et de traitement des affections à partir de tests musculaires destinés à évaluer l’état de santé physique et émotionnel.

À chaque muscle correspondrait un organe ou une glande. Le manque de tonus d’un muscle serait donc souvent le signe d’un dysfonctionnement de l’organe ou de la glande correspondants.

Le thérapeute se livre à un examen approfondi qui s’appuie sur des connaissances neurologiques, anatomiques, physiologiques, biomécaniques et biochimiques.

HISTORIQUE

Elle puise ses racines dans la chiropraxie. En 1964, Georges Goodheart, chiropraticien américain, a observé une distorsion posturale chez des personnes ne présentant aucun problème structurel. Il y a vu un dysfonctionnement musculaire. Son idée était que la manipulation des os et des muscles pourrait renforcer le système neuromusculaire. Goodheart a intégré l’acuponcture et le principe des méridiens à la kinésiologie. Il a enseigné son mode de diagnostic et ses méthodes thérapeutiques à d’autres cliniciens. En 1976, il a fondé l’International Collège of Applied Kinesiology. Des formations ouvertes à tous sont dispensées en Europe également.

La plupart des praticiens ont une formation de chiropracteurs, mais d’autres intervenants comme des médecins, naturopathes, phytothérapeutes… l’utilisent aussi.

LA KINÉSIOLOGIE, PAR FRANÇOISE BINAMÉ

La kinésiologie est une technique psycho-corporelle, qui fait appel à la mémoire du corps pour détecter nos déséquilibres énergétiques, émotionnels ou physiques, afin de lever les blocages.

C’est grâce au test musculaire que le corps transmet l’origine des blocages.
La kinésiologie est basée sur la médecine chinoise et la loi des 5 éléments.

.

Différentes approches sont utilisées en kinésiologie dont les plus connues sont :

  • La santé par le toucher, créée par George Goodheart, qui permet de tester et d’équilibrer les muscles et l’ensemble des méridiens du corps pour apporter un mieux-être physique général.
  • La kinésiologie éducative, mise au point par Paul Dennison, qui se concentre sur l’amélioration de l’apprentissage. Elle a pour objectif de stimuler, libérer et décontracter pour permettre à l’adulte ou à l’enfant d’accéder à tout son potentiel. Cette technique est souvent utilisée en complément des méthodes éducatives (suivi scolaire, orthophonie, etc.).
  • Les concepts « trois en un », élaborés entre autres par Gordon Stokes, qui utilisent le test musculaire dans le domaine du développement personnel, de la libération du stress, du mieux-être émotionnel et de la confiance en soi. On ne teste alors plus seulement les muscles ou les circuits d’énergie, mais aussi les émotions et les sensations.

D’autres approches ont été développées par : John Thie, Daniel Whiteside, Wayne Topping, Frank Mahony, Richard Utt…

Comment se déroule une séance ?

La personne définit son objectif, par exemple :

  • Se débarrasser d’un mal-être ou d’un problème chronique,
  • de problème relationnel,
  • d’insomnies, de stress,
  • vouloir améliorer son apprentissage.

Nous travaillons sur un équilibre global, pas sur un symptôme.

Il est donc essentiel pour le client de formuler un objectif positif.

Pour définir l’origine d’une souffrance, le kinésiologue va interroger la mémoire du corps pour s’informer des événements qui ont affecté la personne et dont il ne se rappelle pas consciemment.

La personne retrouve dans ses souvenirs, souvent inconscients, un moment, une situation ou un incident.

La kinésiologie n’est pas une psychothérapie. Il s’agit de retrouver ce qui, dans le passé, s’est imprimé de façon à en modifier l’intensité.

Ensuite viennent les corrections :

  • Cela peut être la visualisation d’une situation,
  • le massage de points d’acupressures,
  • une harmonisation des chakras ou des méridiens,
  • l’utilisation d’essences : fleurs de Bach, des sons, des couleurs…
  • De mouvements, de techniques de libération de stress.

Si la correction est adaptée, le muscle testé se renforce et ne cède plus sous la pression. Il peut y avoir des exercices ou la prise d’essence à prendre après la séance.

Indications

La kinésiologie est une technique pour tout âge.

Elle aide à :

  • Se libérer de : phobies, angoisses, peurs, agressivité, dépression, burnout, indécision, colère, tristesse.
  • Se donner de meilleures chances pour les examens, pour réussir sa vie, trouver un emploi.
  • Retrouver la confiance en soi, améliorer ses relations.
  • Faire les deuils de sa vie.
  • Évoluez personnellement, à retrouver un sens à sa vie, à se retrouver.
  • Problèmes liés aux enfants : l’énurésie, les peurs nocturnes, l’agressivité, le manque de confiance en soi, les problèmes scolaires, les difficultés relationnelles…

Durée d’une séance

La durée d’une séance est d’environ 1h30, un peu moins pour les enfants.
Comptez 1 à 3 séances pour un problème passager et 8 à 10 pour des objectifs plus importants.

Françoise Binamé

Kinésiologue – Psychogénéalogiste –Facilitatrice en Constellations Familiales
10, Rue du Palais 11000 Carcassonne

Tel : 04 68 20 41 36 ou 07 81 56 63 02

http://psychogenealogie.info.

.

SOURCES

Fédération française de Kinésiologie

Kinésiologie.net

EKMA École de kinésiologie et méthodes associées

Trouver votre thérapeute annuaire de thérapeutes 

VIDÉO

Entretien entre un kinésiologue et un psychiatre :

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. PATRICIA dit :

    Chers Lecteurs du site,
    Bonjour,
    Quel mot emploie-t-on pour un thérapeute en Médecine Traditionnelle Chinoise en cas d’hypothyroïdie (ralentissement du métabolisme, constipation) ?
    Merci d’avance,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *