LA CHIROPRAXIE

Théorie selon laquelle toute perturbation du système locomoteur, la colonne vertébrale en particulier, entrave l’influx nerveux, ce qui se répercute sur l’état de santé général. Elle utilise des techniques de manipulation pour corriger les mauvais alignements de la colonne vertébrale et d’autres troubles de santé.

Histoire

ddpalmerDaniel David Palmer, magnétiseur et guérisseur américain, mit au point la manipulation chiropratique en 1895. Il croyait en la capacité naturelle d’autoguérison du corps, fondée sur un fonctionnement normal du système nerveux. selon cette théorie, un mauvais alignement des vertèbres et l’interférence nerveuse qui s’ensuit constituent une source de problèmes de santé. Palmer pensait possible de soigner ces perturbations en utilisant ses mains pour rétablir l’alignement des vertèbres. Durant plusieurs décennies, les médecins conventionnels ont essayé de limiter la pratique de la chiropraxie dont ils pensaient qu’elle n’apportait aucun bénéfice. Pourtant, elle est aujourd’hui reconnue légalement dans le monde entier. En France depuis 2002.

Pratique

Les chiropraticiens reçoivent une formation équivalente à travers le monde, établissements agréés, obtention d’un diplôme au bout de 6 ans. Ils étudient l’anatomie, la physiologie, la microbiologie, la nutrition et d’autres sujets liés à la santé. L’enseignement comprend des cours pratiques de manipulation sur des patients. Dans certains pays, les chiropraticiens sont autorisés à pratiquer quelques actes médicaux conventionnels.

Lors de la consultation, le praticien prend note des antécédents médicaux du patient et palpe la colonne vertébrale à la recherche de mauvais alignements. Il prescrit parfois des examens complémentaires (radiographies…) pour confirmer son propre diagnostic et déceler une éventuelle maladie sous-jacente (tumeur ou ostéoporose). Il établit le plan de traitement à partir de ces différents éléments.

Rapports détaillés :

Rapport de l’OMS

Évaluation de l’efficacité de la pratique de la chiropratique par l’INSERM

Problèmes médicaux traités par le chiropraticien

Les affections qui peuvent être traitées par chiropratique sont diverses. Les sciatiques, le mal de dos, le torticolis, l’arthrose de hanche, les douleurs nerveuses, les problèmes en rapport avec la pratique du sport représentent une indication classique de cette médecine manuelle. Toutefois, comme l’ostéopathie, la chiropratique ne se limite pas à ces affections du système locomoteur et nerveux.
Elle s’intéresse aussi à des pathologies faisant intervenir un désordre fonctionnel, que celui-ci se traduise par des maux de tête et des vertiges, par des manifestations respiratoires (asthme, bronchite) ou par des problèmes digestifs ou génito-urinaires.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *